Economie démocratique 2016-11-10T11:46:30+01:00

economie_01

Coézi

Ateliers participatifs pour l'implication et la cohésion du personnel dans [...]

Tags: |

Ouishare

Réseau de l'économie collaborative, Economie Sociale et Solidaire, investissement participatif [...]

Tags: |

We Do Good

Réseau de l'économie collaborative, Economie Sociale et Solidaire, investissement participatif. [...]

Tags: |

ESPACE PAR ESPACE ateliers v1_04

Atelier citoyen pour l’optimisation de l’aéroport de Nantes Atlantique

Proposition collective argumentée d’aménagement de l’actuel aéroport Nantes Atlantique

36672_1l’atelier citoyen est une réponse à la crise démocratique : des citoyens animés par la recherche du bien commun arrivent à mettre en commun leurs compétences pour construire des solutions sérieuses et montrer les mensonges des projets officiels. En outre, le travail de l’atelier contribue à répondre à la crise climatique car 1) le maintien de l’aéroport actuel permettra de ne pas détruire 2000 ha de zones humides dont le rôle pour le climat est très important ; 2) l’abandon du projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes évitera des consommations de CO2 (construction évitée, déplacements en voiture moins longs, apport de transport en commun sur Nantes Atlantique avec moins de déplacements en voiture, nouvelles trajectoires permettant de réduire la consommation de kérosène, possiblement moindre volonté de faire croitre le trafic aérien nantais)

Site internet: http://www.ateliercitoyen.org/

Nantes en Transition

Promotion et sensibilisation aux initiatives de transition sociétale.

Logo NET couleur(1)L’association Nantes en Transition imagine et expérimente comment bien vivre ensemble sans énergie polluante dans cette ville. Une ville en transition est une ville dans laquelle se déroule une initiative de transition, c’est-à-dire un processus impliquant la communauté et visant à assurer la résilience (capacité à encaisser les crises économiques et/ou écologiques) de la ville face au double défi que représentent le pic pétrolier et le dérèglement climatique.

Site internet: http://nantesentransition.net/netblog/net/

Je vote pour le climat

Pour plus de débat public autour des enjeux climatiques.

jNeSmq2vJe Vote Pour Le Climat est une association de citoyens de toutes tendances politiques inquiets que le changement climatique soit absent du débat politique. Elle propose des actions ponctuelles aux adhérents et et aux personnes inscrites sur la liste de diffusion (courriers en direction des élus…,pétitions). Elle pour objectifs : d’inciter les citoyen-nes à interpeller les élus et les journalistes sur le thème du changement climatique ; de remettre le changement climatique dans le débat politique en incitant les élus à tenir compte de cette problématique dans tous les sujets qu’ils sont amenés à traiter ; de pousser les journalistes à donner au changement climatique la place qui lui revient dans les débats politiques, une place à la hauteur des enjeux.

Site internet: http://www.jevotepourleclimat.fr/default/#

 

COLLECTIF ROOSEVELT 2012

Sensibiliser et alimenter le débat démocratique

logo-collectif-roosevelt2012Le Collectif Roosevelt est un mouvement citoyen, transpolitique et alternatif d’action et de formation politique créé en 2012 par Stéphane Hessel, Edgar Morin, Susan George, Cynthia Fleury, Pierre Larrouturou… Aujourd’hui, plus de 110 000 citoyens ont signé son manifeste et 20 groupes locaux sont actifs en France. Le but du collectif est de provoquer un sursaut, de dire la gravité de la crise et alimenter le débat démocratique. Via ses 15 propositions, le collectif vise une insurrection des consciences citoyennes qui puisse engendrer une politique environnementale et financière à la hauteur des exigences et des urgences présentes.

Site internet: http://roosevelt2012.fr/

Attac 44

Altermondialisme et enjeux climatiques : présentation du mouvement STOP TAFTA

Attac_0Attac se mobilise contre l’hégémonie de la finance et la marchandisation du monde ; pour la prise de pouvoir par les citoyen.ne.s sur leur vie, la construction d’une démocratie active et pour la construction de convergences entre mouvements sociaux, au sein du mouvement altermondialiste.

Site internet: http://local.attac.org/attac44/

ACIPA

Atelier, collectif, citoyen, démocratie, projet, aéroport

Informer les adhérents et la population des zones concernées par le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, y compris sur les équipements connexes nécessaires à cette réalisation (aménagements routiers et ferroviaires, constructions diverses…). D’une manière générale d’agir, y compris en justice, pour la sauvegarde des intérêts de la population dans le domaine de l’environnement et de l’aménagement harmonieux du territoire.par sa réflexion sur le transport aérien et ses impacts sur l’Environnement. En quoi ses actions contribuent à lutter contre le dérèglement climatique : par la lutte contre l’artificialisation des terres, par les questions posées sur l’utilité de grands projets d’infrastructure.

Site web: http://acipa-ndl.fr

ESPACE PAR ESPACE ateliers v1_04_1

Camp climat : les inscriptions pour l’événement climat de l’été sont ouvertes !

Cet été, le mouvement climat nantais se retrouve et se forme à Mauves-sur-Loire !


Du 25 au 28 août, Alternatiba Nantes et le GIGNV organisent un camp de formation à destinations des citoyennes et citoyens engagé·es pour le climat de la région. L’objectif ? Recruter et rencontrer de nouveaux et nouvelles militant·es, après 2 ans de crise, et préparer ensemble les mobilisations de la rentrée ! Avec 300 personnes attendues par jour, le camp climat prend de l’importance par rapport à l’édition 2020 et sera un des plus gros prévu cette année.

Animées par des formateurs et formatrices de militant·es dans la région, les formations couvriront un large pan des activités des mouvements citoyens pour le climat. Avec pour objectif que les participant·es viennent renforcer les associations présentes sur le camp, un focus sera fait sur les apprentissages techniques comme l’initiation à la désobéissance civile non-violente, formation au porte-parolat et à l’interpellation d’élu·es, organisation d’événements comme une marche pour le climat, et bien d’autres. Pour compléter, chacun·e pourra renforcer ses compétences théoriques à l’aide d’ateliers de sensibilisation comme les fresques (du climat, du numérique…), de conférence gesticulée ou de table-rondes.

Venir au camp climat Nantes, c’est aussi participer aux réflexions et discussions à propos des luttes et mobilisations actuelles de la région. Ainsi, associations et citoyen·nes échangeront sur le sujet de l’aviation, dans l’objectif d’élaborer une stratégie de lutte contre ce mode de transport climatiquement néfaste et socialement injuste, et de sa promotion sans contreparties par les pouvoirs publiques. Un autre exemple : la construction d’une nouvelle Base sociale et climatique à Nantes. Pendant près de 2 ans, au sein de la Maison du Peuple, la Base a été une actrice motrice des mobilisations nantaises. Au camp climat, nous échangerons sur le futur de ce projet essentiel à nos mouvements.


“J’ai aussi adoré l’ambiance du camp, le fait que tout le monde participe aux tâches, du montage au démontage en passant par la préparation des repas. Cela me motive à m’investir davantage dans la mobilisation.

Comme le disait Margaux, une participante, à la sortie du camp climat 2020, le charme du camp climat c’est avant tout son ambiance festive, conviviale et solidaire. Concerts, spectacles, les participant·es n’auront pas le temps de s’ennuyer après une journée longue en réflexion et en apprentissage !


Afin de permettre à tout·es de venir et partager ce moment avec nous, nous nous sommes efforcé·es à réduire le prix d’entrée. De plus, nous permettons à chacun de contribuer à cet objectif, nous avons mis en place trois tarifs à la journée pour l’inscription :

  • Tarif coûtant : 18€, permet de soutenir à la hauteur du coût d’organisation.
  • Tarif solidaire : 14€, pour celles et ceux les plus modestes.
  • Tarif soutien : 22€, afin de financer les prix solidaires et soutenir le mouvement.

Chaque tarif inclus l’accès au camping et les repas ! Seuls les consommations au bar en soirée seront ne sont pas comprises dans ces prix.

Toutes les aides sont les bienvenues !

  • Pour rejoindre notre super équipe de bénévole et préparer le camp en amont, remplis ce formulaire.
  • Pour proposer des activités ou des formations, ne pas hésiter à nous contacter directement par ce lien.
  • Pour faire gagner le camp climat en visibilité, rejoins l’événement facebook, invite tes ami·es et partage-le sur les réseaux.

Pour des remarques, des questions, nous contacter directement sur les réseaux ou sur notre adresse mail : campclimatnantes@protonmail.com.

Interconnexion et Climat : une première journée d’échanges animée par Territoires d’Expérimentations.

À l’initiative des projets Transiscope en Pays Nantais et Livre Blanc pour le Climat a été organisée le samedi 07 mai 2022 au Solilab à Nantes une journée de rencontre autour du thème « Jouons local, le Nantes de demain est déjà là ! ». Une trentaine de militants, élus, représentants d’associations et acteurs de l’ESS ont participé au fil de la journée à des débats, des ateliers, des échanges et une table ronde. 


Animée par Territoires d’Expérimentations, ce temps avait pour objectif de faire émerger des pistes pour renforcer la coopération entre les différents acteurs présents (interconnaissance, projets, gouvernance…). 
Depuis quelques années, plusieurs collectifs nantais et militants se mobilisent en effet pour soutenir l’action de l’écosystème nantais en favorisant sa visibilisation et l’interconnaissance entre les acteurs (à travers une cartographie des initiatives, Transiscope en Pays nantais, et un agenda partagé, l’autre agenda nantais). Ils défendent également un plaidoyer commun auprès des élus locaux (avec les 27 volets de propositions du Livre Blanc pour le Climat).
Pour aller plus loin, il s’agissait lors de cette journée, de rassembler plus largement militants, initiatives et élus locaux autour de projets communs, comme la création et l’animation d’espaces d’échanges entre initiatives, le suivi indépendant de l’action climatique de la Métropole ou l’organisation d’événements qui permettraient à chacun de contribuer de façon pertinente aux politiques publiques.


La journée du 7 mai fut l’occasion d’échanger sur les conditions nécessaires à la création d’un tel espace inter-associatif, aux objectifs recherchés, aux modes de prise de décisions en commun, à l’implication de nouveaux acteurs, et à comment répondre collectivement aux difficultés rencontrées par chaque initiative. Si les projets collectifs restent à concrétiser, une volonté forte et partagée d’agir en commun a été entendue, et un constat partagé sur l’état de la coconstruction sur le territoire a été dressé. 


La journée s’est clôturée sur une table ronde “Habitant·es, élu·es, alternatives, comment jouer collectif pour le climat ?” en présence de Tristan Riom (Nantes Métropole), Charles Esmenjaud (Ecopole), Cécile (Greenpeace Nantes/Livre Blanc Climat), Sophie (Alternatiba Nantes/Transiscope en pays nantais) et Julie Bideux (Pacte pour la Transition/Territoires d’Expérimentations). Ont pu être abordés ce qu’apporte la participation d’acteurs divers à la coconstruction des politiques publiques, les difficultés rencontrées par les acteurs associatifs pour faire entendre leur voix et les pistes pour mieux « jouer collectif » à l’échelle de la Métropole nantaise. Elle est à visionner sur la page Facebook d’Alternatiba Nantes en cliquant ici.

Tous ces échanges se poursuivront à l’occasion d’une nouvelle journée de travail, mais aussi de réunions réunissant tous les acteurs volontaires.

Infos et contact : transiscope.nantes@protonmail.com

Soirée d’accueil Alternatiba Nantes – GIGNV

Le résultat des élections te donne envie de t’engager ? Tu te demandes ce que fait le collectif Alternatiba Nantes et comment tu peux l’intégrer ? Tu est simplement curieux⋅se ?


On te propose de nous retrouver le jeudi 12 mai à 18h pour voir, écouter, comprendre et échanger sur ce que fait le collectif, et pourquoi pas, te donner envie de nous rejoindre !


On va prévoir de quoi manger un morceau, pour prévoir au mieux les quantités merci de remplir ce formulaire pour que nos bénévoles sachent quoi prévoir.

👉 Inscris toi ici : https://airtable.com/shroTAi0XW097oWvG

7 mai – Jouons local, le Nantes de demain est déjà là !

Les groupes de citoyens Transiscope en pays nantais et Livre Blanc pour le Climat s’associent pour réunir les habitant·es, les alternatives pour la justice sociale et climatique et les élu·es de la métropole dans un même projet de transformation de Nantes.

Rendez-vous le 7 mai 2022, à Nantes – au SOLILAB,
pour construire ensemble l’écosystème
désirable et fort à la hauteur des enjeux climatiques

En 2018 la plateforme web des alternatives Transiscope a été lancée par 12 associations. Aujourd’hui, c’est plus de 30.000 alternatives présentes sur l’hexagone et près de 300 références sur le territoire nantais. Des citoyens nantais se sont appropriés le projet pour créer en 2019 l’autre agenda nantais mettant en avant les initiatives écologiques et solidaires du territoire nantais. Et depuis 2021 le collectif Transiscope en pays nantais travaille sur les conditions et les moyens de renforcer les coopérations entre les différentes alternatives. En 2019 Nantes Métropole, poussée par une trentaine d’organisations locales, s’est déclarée en état d’urgence climatique : un an plus tard, le collectif Livre Blanc pour le Climat proposait une série de mesures pour respecter les objectifs fixés par les accords de Paris avec un baromètre pour évaluer la politique climatique de la métropole.

Aujourd’hui, il s’agit de jouer collectif et local, pour une coconstruction entre habitant·es, élu·es et acteur·trices de la transition afin de faciliter les liens entre tous et de remettre les citoyen·nes au cœur des politiques publiques. (Découvrir les chantiers en cours). C’est pourquoi nous vous proposons de venir contribuer à une journée animée par Territoires d’Expérimentations qui accompagne les dynamiques locales de bascule écologique et solidaire des territoires, afin de renforcer ces projets et peut être d’en imaginer d’autres.

Après une matinée sur les attendus du projet, ses moteurs, ses freins et ses leviers, l’après-midi sera consacré à affiner les conditions du plan d’action (objectifs, gouvernance, budget, planning). La journée se clôturera par une table ronde “Habitant·es, élu·es, alternatives, comment jouer collectif pour le climat ?”.

Afin d’organiser au mieux les ateliers et le déjeuner, nous vous remercions de confirmer avant le mercredi 27 avril votre inscription en remplissant le formulaire suivant :

Nous restons bien sûr à votre disposition pour toute demande d’informations par mail : transiscope.nantes@protonmail.com.

Au plaisir d’échanger avec vous !

Les collectifs Transiscope en pays nantais et Livre Blanc pour le Climat

Jouons local, le Nantes de demain est déjà là. Le 7 mai, au Solilab, Nantes
7 mai, Jouons local, le Nantes de demain est déjà là

La Marche pour le Futur dessine un avenir désirable et engagé !

À Nantes, la marche pour le futur dessine un avenir désirable et engagé !

Ce samedi 9 avril 2022, plus de 240 organisations ont marché dans 82 territoires partout en France pour défendre le climat, la justice sociale et l’égalité. À Nantes cette marche pour le futur a rassemblé 700 personnes. A quelques heures du premier tour de l’élection présidentielle, il était important de rappeler à tous et toutes que l’avenir n’est pas gravé dans le marbre et que des citoyens et citoyennes déterminés et engagés peuvent, ensemble, faire bouger le système ; que quel que soit le résultat de l’élection, nous restons mobilisé⋅es. 

En ce week-end électoral, la voix des citoyens et citoyennes s’est faite entendre dans la rue avant de s’exprimer dans les urnes. À Nantes, plus de 700 personnes ont marché ce samedi comme partout en France, à l’appel de nombreux mouvements et associations rassemblés dans une alliance inédite. En effet, ces marches pour le futur ont fédéré les mouvements climat, féministes, antiracistes et anti-précarité.

Un quinzaine d’organisations faisaient partie du cortège qui s’est élancé à 14h au miroir d’eau. Elles ont fait étape place Rosa Parks (quartier Malakoff) pour enfin revenir au miroir d’eau. « Nous sommes ensemble parce que nos luttes combattent des violences systémiques, des violences produites par l’organisation économique et politique de la société, a dénoncé Nicolas Struve, porte-parole de d’Alternatiba Nantes. Ces marches sont là pour montrer que c’est bien un changement global que nous demandons, et pas des ajustements à la marge ».

« La manifestation de ce samedi n’est pas une conclusion, mais un point de départ, a ajouté Nicolas Struve. Nous prenons rendez-vous pour les prochaines années afin de peser sur les choix de société. Et cela commence dès demain dans les urnes, avec le premier tour de l’élection présidentielle ! Nous appelons les jeunes à exprimer leur choix afin de ne pas se laisser voler leur avenir ».

A la fin de cette journée intense de mobilisations, Nicolas Struve a aussi rappelé que l’engagement citoyen restait un moteur essentiel de la démocratie. « Il existe aujourd’hui des centaines de mouvements partout en France, qui valorisent le collectif, la justice pour toutes et tous, qui se battent pour le climat et contre les inégalités. Rejoindre ces mouvements permet d’apporter sa pierre à la création d’un futur plus désirable, et de construire un rapport de force citoyen, nécessaire pour les cinq prochaines années ». 

Retrouvez la vidéo de la marche !

Marche climat Look Up le 12 mars à Nantes

Alors que le deuxième volet du 6e rapport du GIEC fait état « d’impacts climatiques plus précoces, rapprochés et graves qu’anticipé par les scientifiques » et que les décideurs n’agissent pas en conséquence, les organisations signataires* appellent à se mobiliser pour une marche climat Look Up le samedi 12 mars à Nantes pour replacer l’urgence climatique au cœur du débat public et médiatique.

Marche climat Look Up nantes 12 mars 14h miroir d'eau
Marche climat Look Up, samedi 12 mars à 14h au miroir d’eau à Nantes

Le nom de la marche n’est pas un hasard. Le message porté par la marche fait écho au film “Don’t Look Up”, dans lequel les alarmes des scientifiques provoquent l’hilarité sur les plateaux de télévision et l’évitement des décideurs, à défaut de réactions appropriées.

Malheureusement, pour les spécialistes du dérèglement climatique, ce déni n’est pas une fiction mais au contraire, une réalité alarmante. Leurs constats implacables sur l’urgence à agir, basés sur des milliers d’études scientifiques, ne donnent lieu à aucune réaction à la hauteur de la part des décideurs. Pour le mouvement climat, il est temps de mettre fin à cette omerta sur le climat. Svitlana Krakovska, scientifique ukrainienne, déplore que le rapport du GIEC allait devoir « être dans les médias en concurrence avec une guerre » [1] à sa sortie.

Au vu de l’urgence climatique, les médias ont le devoir de faire du climat une priorité

À un mois de l’élection présidentielle, les questions climatiques n’ont droit qu’à une place très réduite. D’après une récente étude, elles représentent seulement 2,7% des sujets abordés par les candidats et les médias dans cette période électorale [2]. Sur plus de 9 heures d’antenne lors des débats de leur primaire, Les Républicains n’ont consacré que 16 minutes à la crise climatique et 10 secondes à la biodiversité [3]. 

Pour Nicolas Struve, porte-parole d’Alternatiba Nantes, « toutes les personnes qui ont le devoir de choisir les sujets médiatiques et politiques doivent être tenues pour responsables de l’absence de traitement du climat dans de nombreux médias ». 

En plus du climat, c’est de justice sociale qu’il faut traiter dans les médias et dans les programmes tant les deux sont intimement liés. Pour le collectif Plus jamais ça [4], il n’y aura pas d’emplois sur une planète morte et la préservation de l’environnement ne se fera pas sans justice sociale.

L’urgence climatique n’attendra pas 5 ans de plus

Après un quinquennat perdu pour le climat, les Français veulent que ce thème soit remis au cœur des débats. Dans toutes les enquêtes d’opinion [5], l’environnement est une préoccupation centrale avec le pouvoir d’achat et la santé. 

« Les dommages causés par le dérèglement climatique se font déjà ressentir aujourd’hui. Ce n’est plus une question de générations futures, cela se passe partout et maintenant. Chaque jour compte pour agir. Le 12 mars, nous donnerons à l’urgence climatique la place qu’elle mérite dans le débat public », commente Nicolas Struve.

Levons les yeux, mobilisons-nous lors de la marche Look Up

À Nantes, les organisateurs ont donné rendez-vous samedi 12 mars à 14h au miroir d’eau. Rejoindre l’événement : https://www.facebook.com/events/615943973034807

Déjà 110 marches “Look Up” sont annoncées pour le samedi 12 mars partout en France : https://marcheclimat.fr/12mars/

*Signataires : Alternatiba Nantes, Amis de la Terre Loire-Atlantique, Amnesty International Nantes, Attac 44, UD CGT44, Cimade Nantes, Extinction Rebellion Nantes, FSU 44, GIGNV, Greenpeace Nantes, L214, Ligue des droits de l’homme Nantes, Maison des citoyens du monde (porteur du programme Génération Climat – Pays de Loire), NAPCE, Plus jamais ça 44, Solidaires 44, Together for Earth Nantes, Virage énergie climat Pays de la Loire, Youth for climate Nantes, Zéro Waste Nantes.

[1] Svitlana Krakovska est une scientifique ukrainienne présente le 27 février à la conférence de l’ONU sur le climat (Le Point.fr)

[2] Source : Baromètre UBM Onclusive pour L’Affaire du Siècle

[3] Cf. Pacte du pouvoir de vivre

[4] Le collectif Plus jamais ça regroupe des organisations syndicales et environnementales

[5] Source : sondage IPSOS du Parisien “Dérèglement climatique : une préoccupation majeure pour 47 % des Français”

ESPACE PAR ESPACE ateliers v1_04_2

SEL LES RIGOLETTES DE NANTES

Système d’échange local, non monétaire, plus juste, plus direct et plus humain

4418102467375533579_4610239252498062864_Sigle_RigolettesLe S.E.L des Rigolettes est un “Système d’Echange Local” né en 1997 dans le quartier de Malakoff à Nantes puis qui s’est étendu à l’ensemble de la ville. Un Système d’Echange Local permet d’échanger de façon plus juste et plus humaine par le biais d’une “économie sans argent”, des biens, des services et des savoirs entre les membres d’un réseau, dans un secteur géographique restreint Les SEL valorisent les savoirs, les personnes, le respect de la nature,  ils donnent plusieurs vies aux biens échangés et réparés.

Site internet: http://lesrigolettes.jimdo.com/

Revenu de Base

Promotion du revenu de base.

Logo_couleur-degradeLe groupe nantais du Revenu de Base défend l’idée de ce revenu comme un droit à l’existence, inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, visant à permettre à chaque personne de vivre dignement et de participer à la société sous toutes ses formes. Au-delà du renforcement de la cohésion sociale, le revenu de base est aussi un moyen de lutter contre la crise écologique, par exemple en versant tout ou partie en monnaie locale, en bon de consommation d’énergie et de services de base, en produits locaux, éthiques… il est un moyen fort d’orienter la consommation vers le respect de l’humain et de l’environnement.

Site internet:http://nantes.revenudebase.info/

Ouishare

Réseau de l’économie collaborative, Economie Sociale et Solidaire, investissement participatif

LOGO_OUISHARE_global-COEUR-RGBFondée en janvier 2012 à Paris, l’association OuiShare est aujourd’hui un acteur international de premier plan dans le domaine de l’économie collaborative, qui s’appuie sur de 80 Connectors (membres actifs) et plusieurs milliers de membres sympathisants et contributeurs, dans 20 pays en Europe, Amérique Latine et Afrique du Nord. Le groupe Ouishare de Nantes est un collectif qui a pour but de promouvoir et diffuser l’économie collaborative (consommation, finance, gouvernance, production…). Il s’agit d’une nouvelle vision de la société cherchant a optimiser l’existant tout en misant sur un renforcement des relations humaines ; une société basée sur des principes d’ouverture, de collaboration, de confiance et de partage de la valeur.

Site internet: http://ouishare.net/fr

Le Réseau du Retz’L

Monnaie locale.

Logo-RetzL-Coul250x250-150x150L’association créée en 2012 à l’initiative d’un groupe de citoyens des communes de Bouguenais, Rezé, St-Jean de Boiseau (44), s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire en amenant les citoyens à prendre conscience de l’amélioration que ceux-ci peuvent apporter à l’économie de leur territoire à travers l’utilisation d’une monnaie locale. Son action a donc abouti à la mise en place de cette monnaie, du sud-ouest de l’agglomération nantaise au Pays de Retz. Le Réseau du Retz’L gère la monnaie locale, édite les coupons-billets, anime et met en lien le réseau des professionnels et des particuliers utilisateurs de la monnaie. La Monnaie Libre et Citoyenne du Pays de Retz’L, favorise les circuit-courts et une relocalisation des échanges pour satisfaire les besoins de bases.

Site internet: http://reseauduretzl.org

Nantes en SEL

Système d’échange local, non monétaire, plus juste, plus direct et plus humain

Sans-titre

Nantes en Sel, est un S.E.L ou “Système d’Echange Local” qui permet d’échanger de façon plus juste et plus humaine par le biais d’une “économie sans argent”, des biens, des services et des savoirs entre les membres d’un réseau, dans un secteur géographique restreint Les SEL valorisent les savoirs, les personnes, le respect de la nature,  ils donnent plusieurs vies aux biens échangés et réparés.

Site internet: http://nantes-en-sel.communityforge.net/

We Do Good

Réseau de l’économie collaborative, Economie Sociale et Solidaire, investissement participatif.


We Do Good travaille sur des modèles de financement participatif innovants, permettant de financer des projets à impact environnemental ou sociétal positif. L’entreprise aide ces projets à émerger et les accompagnent pour qu’ils puissent se développer et devenir des alternatives viables et responsables. Soutenir un projet sur WEDOGOOD.co équivaut à miser dessus.

Logo rouge

Le dispositif repose sur une plateforme  de financement en échange de royalties (redevance sur le chiffre d’affaire de l’entreprise financée). Si le projet est un succès, les contributeurs-trices récupèrent leur apport accompagné de bénéfices !

Site internet: https://www.wedogood.co/

ESPACE PAR ESPACE ateliers v1_04_3

Camp climat : les inscriptions pour l’événement climat de l’été sont ouvertes !

Cet été, le mouvement climat nantais se retrouve et se forme à Mauves-sur-Loire !


Du 25 au 28 août, Alternatiba Nantes et le GIGNV organisent un camp de formation à destinations des citoyennes et citoyens engagé·es pour le climat de la région. L’objectif ? Recruter et rencontrer de nouveaux et nouvelles militant·es, après 2 ans de crise, et préparer ensemble les mobilisations de la rentrée ! Avec 300 personnes attendues par jour, le camp climat prend de l’importance par rapport à l’édition 2020 et sera un des plus gros prévu cette année.

Animées par des formateurs et formatrices de militant·es dans la région, les formations couvriront un large pan des activités des mouvements citoyens pour le climat. Avec pour objectif que les participant·es viennent renforcer les associations présentes sur le camp, un focus sera fait sur les apprentissages techniques comme l’initiation à la désobéissance civile non-violente, formation au porte-parolat et à l’interpellation d’élu·es, organisation d’événements comme une marche pour le climat, et bien d’autres. Pour compléter, chacun·e pourra renforcer ses compétences théoriques à l’aide d’ateliers de sensibilisation comme les fresques (du climat, du numérique…), de conférence gesticulée ou de table-rondes.

Venir au camp climat Nantes, c’est aussi participer aux réflexions et discussions à propos des luttes et mobilisations actuelles de la région. Ainsi, associations et citoyen·nes échangeront sur le sujet de l’aviation, dans l’objectif d’élaborer une stratégie de lutte contre ce mode de transport climatiquement néfaste et socialement injuste, et de sa promotion sans contreparties par les pouvoirs publiques. Un autre exemple : la construction d’une nouvelle Base sociale et climatique à Nantes. Pendant près de 2 ans, au sein de la Maison du Peuple, la Base a été une actrice motrice des mobilisations nantaises. Au camp climat, nous échangerons sur le futur de ce projet essentiel à nos mouvements.


“J’ai aussi adoré l’ambiance du camp, le fait que tout le monde participe aux tâches, du montage au démontage en passant par la préparation des repas. Cela me motive à m’investir davantage dans la mobilisation.

Comme le disait Margaux, une participante, à la sortie du camp climat 2020, le charme du camp climat c’est avant tout son ambiance festive, conviviale et solidaire. Concerts, spectacles, les participant·es n’auront pas le temps de s’ennuyer après une journée longue en réflexion et en apprentissage !


Afin de permettre à tout·es de venir et partager ce moment avec nous, nous nous sommes efforcé·es à réduire le prix d’entrée. De plus, nous permettons à chacun de contribuer à cet objectif, nous avons mis en place trois tarifs à la journée pour l’inscription :

  • Tarif coûtant : 18€, permet de soutenir à la hauteur du coût d’organisation.
  • Tarif solidaire : 14€, pour celles et ceux les plus modestes.
  • Tarif soutien : 22€, afin de financer les prix solidaires et soutenir le mouvement.

Chaque tarif inclus l’accès au camping et les repas ! Seuls les consommations au bar en soirée seront ne sont pas comprises dans ces prix.

Toutes les aides sont les bienvenues !

  • Pour rejoindre notre super équipe de bénévole et préparer le camp en amont, remplis ce formulaire.
  • Pour proposer des activités ou des formations, ne pas hésiter à nous contacter directement par ce lien.
  • Pour faire gagner le camp climat en visibilité, rejoins l’événement facebook, invite tes ami·es et partage-le sur les réseaux.

Pour des remarques, des questions, nous contacter directement sur les réseaux ou sur notre adresse mail : campclimatnantes@protonmail.com.

Interconnexion et Climat : une première journée d’échanges animée par Territoires d’Expérimentations.

À l’initiative des projets Transiscope en Pays Nantais et Livre Blanc pour le Climat a été organisée le samedi 07 mai 2022 au Solilab à Nantes une journée de rencontre autour du thème « Jouons local, le Nantes de demain est déjà là ! ». Une trentaine de militants, élus, représentants d’associations et acteurs de l’ESS ont participé au fil de la journée à des débats, des ateliers, des échanges et une table ronde. 


Animée par Territoires d’Expérimentations, ce temps avait pour objectif de faire émerger des pistes pour renforcer la coopération entre les différents acteurs présents (interconnaissance, projets, gouvernance…). 
Depuis quelques années, plusieurs collectifs nantais et militants se mobilisent en effet pour soutenir l’action de l’écosystème nantais en favorisant sa visibilisation et l’interconnaissance entre les acteurs (à travers une cartographie des initiatives, Transiscope en Pays nantais, et un agenda partagé, l’autre agenda nantais). Ils défendent également un plaidoyer commun auprès des élus locaux (avec les 27 volets de propositions du Livre Blanc pour le Climat).
Pour aller plus loin, il s’agissait lors de cette journée, de rassembler plus largement militants, initiatives et élus locaux autour de projets communs, comme la création et l’animation d’espaces d’échanges entre initiatives, le suivi indépendant de l’action climatique de la Métropole ou l’organisation d’événements qui permettraient à chacun de contribuer de façon pertinente aux politiques publiques.


La journée du 7 mai fut l’occasion d’échanger sur les conditions nécessaires à la création d’un tel espace inter-associatif, aux objectifs recherchés, aux modes de prise de décisions en commun, à l’implication de nouveaux acteurs, et à comment répondre collectivement aux difficultés rencontrées par chaque initiative. Si les projets collectifs restent à concrétiser, une volonté forte et partagée d’agir en commun a été entendue, et un constat partagé sur l’état de la coconstruction sur le territoire a été dressé. 


La journée s’est clôturée sur une table ronde “Habitant·es, élu·es, alternatives, comment jouer collectif pour le climat ?” en présence de Tristan Riom (Nantes Métropole), Charles Esmenjaud (Ecopole), Cécile (Greenpeace Nantes/Livre Blanc Climat), Sophie (Alternatiba Nantes/Transiscope en pays nantais) et Julie Bideux (Pacte pour la Transition/Territoires d’Expérimentations). Ont pu être abordés ce qu’apporte la participation d’acteurs divers à la coconstruction des politiques publiques, les difficultés rencontrées par les acteurs associatifs pour faire entendre leur voix et les pistes pour mieux « jouer collectif » à l’échelle de la Métropole nantaise. Elle est à visionner sur la page Facebook d’Alternatiba Nantes en cliquant ici.

Tous ces échanges se poursuivront à l’occasion d’une nouvelle journée de travail, mais aussi de réunions réunissant tous les acteurs volontaires.

Infos et contact : transiscope.nantes@protonmail.com

Soirée d’accueil Alternatiba Nantes – GIGNV

Le résultat des élections te donne envie de t’engager ? Tu te demandes ce que fait le collectif Alternatiba Nantes et comment tu peux l’intégrer ? Tu est simplement curieux⋅se ?


On te propose de nous retrouver le jeudi 12 mai à 18h pour voir, écouter, comprendre et échanger sur ce que fait le collectif, et pourquoi pas, te donner envie de nous rejoindre !


On va prévoir de quoi manger un morceau, pour prévoir au mieux les quantités merci de remplir ce formulaire pour que nos bénévoles sachent quoi prévoir.

👉 Inscris toi ici : https://airtable.com/shroTAi0XW097oWvG

7 mai – Jouons local, le Nantes de demain est déjà là !

Les groupes de citoyens Transiscope en pays nantais et Livre Blanc pour le Climat s’associent pour réunir les habitant·es, les alternatives pour la justice sociale et climatique et les élu·es de la métropole dans un même projet de transformation de Nantes.

Rendez-vous le 7 mai 2022, à Nantes – au SOLILAB,
pour construire ensemble l’écosystème
désirable et fort à la hauteur des enjeux climatiques

En 2018 la plateforme web des alternatives Transiscope a été lancée par 12 associations. Aujourd’hui, c’est plus de 30.000 alternatives présentes sur l’hexagone et près de 300 références sur le territoire nantais. Des citoyens nantais se sont appropriés le projet pour créer en 2019 l’autre agenda nantais mettant en avant les initiatives écologiques et solidaires du territoire nantais. Et depuis 2021 le collectif Transiscope en pays nantais travaille sur les conditions et les moyens de renforcer les coopérations entre les différentes alternatives. En 2019 Nantes Métropole, poussée par une trentaine d’organisations locales, s’est déclarée en état d’urgence climatique : un an plus tard, le collectif Livre Blanc pour le Climat proposait une série de mesures pour respecter les objectifs fixés par les accords de Paris avec un baromètre pour évaluer la politique climatique de la métropole.

Aujourd’hui, il s’agit de jouer collectif et local, pour une coconstruction entre habitant·es, élu·es et acteur·trices de la transition afin de faciliter les liens entre tous et de remettre les citoyen·nes au cœur des politiques publiques. (Découvrir les chantiers en cours). C’est pourquoi nous vous proposons de venir contribuer à une journée animée par Territoires d’Expérimentations qui accompagne les dynamiques locales de bascule écologique et solidaire des territoires, afin de renforcer ces projets et peut être d’en imaginer d’autres.

Après une matinée sur les attendus du projet, ses moteurs, ses freins et ses leviers, l’après-midi sera consacré à affiner les conditions du plan d’action (objectifs, gouvernance, budget, planning). La journée se clôturera par une table ronde “Habitant·es, élu·es, alternatives, comment jouer collectif pour le climat ?”.

Afin d’organiser au mieux les ateliers et le déjeuner, nous vous remercions de confirmer avant le mercredi 27 avril votre inscription en remplissant le formulaire suivant :

Nous restons bien sûr à votre disposition pour toute demande d’informations par mail : transiscope.nantes@protonmail.com.

Au plaisir d’échanger avec vous !

Les collectifs Transiscope en pays nantais et Livre Blanc pour le Climat

Jouons local, le Nantes de demain est déjà là. Le 7 mai, au Solilab, Nantes
7 mai, Jouons local, le Nantes de demain est déjà là

La Marche pour le Futur dessine un avenir désirable et engagé !

À Nantes, la marche pour le futur dessine un avenir désirable et engagé !

Ce samedi 9 avril 2022, plus de 240 organisations ont marché dans 82 territoires partout en France pour défendre le climat, la justice sociale et l’égalité. À Nantes cette marche pour le futur a rassemblé 700 personnes. A quelques heures du premier tour de l’élection présidentielle, il était important de rappeler à tous et toutes que l’avenir n’est pas gravé dans le marbre et que des citoyens et citoyennes déterminés et engagés peuvent, ensemble, faire bouger le système ; que quel que soit le résultat de l’élection, nous restons mobilisé⋅es. 

En ce week-end électoral, la voix des citoyens et citoyennes s’est faite entendre dans la rue avant de s’exprimer dans les urnes. À Nantes, plus de 700 personnes ont marché ce samedi comme partout en France, à l’appel de nombreux mouvements et associations rassemblés dans une alliance inédite. En effet, ces marches pour le futur ont fédéré les mouvements climat, féministes, antiracistes et anti-précarité.

Un quinzaine d’organisations faisaient partie du cortège qui s’est élancé à 14h au miroir d’eau. Elles ont fait étape place Rosa Parks (quartier Malakoff) pour enfin revenir au miroir d’eau. « Nous sommes ensemble parce que nos luttes combattent des violences systémiques, des violences produites par l’organisation économique et politique de la société, a dénoncé Nicolas Struve, porte-parole de d’Alternatiba Nantes. Ces marches sont là pour montrer que c’est bien un changement global que nous demandons, et pas des ajustements à la marge ».

« La manifestation de ce samedi n’est pas une conclusion, mais un point de départ, a ajouté Nicolas Struve. Nous prenons rendez-vous pour les prochaines années afin de peser sur les choix de société. Et cela commence dès demain dans les urnes, avec le premier tour de l’élection présidentielle ! Nous appelons les jeunes à exprimer leur choix afin de ne pas se laisser voler leur avenir ».

A la fin de cette journée intense de mobilisations, Nicolas Struve a aussi rappelé que l’engagement citoyen restait un moteur essentiel de la démocratie. « Il existe aujourd’hui des centaines de mouvements partout en France, qui valorisent le collectif, la justice pour toutes et tous, qui se battent pour le climat et contre les inégalités. Rejoindre ces mouvements permet d’apporter sa pierre à la création d’un futur plus désirable, et de construire un rapport de force citoyen, nécessaire pour les cinq prochaines années ». 

Retrouvez la vidéo de la marche !

Marche climat Look Up le 12 mars à Nantes

Alors que le deuxième volet du 6e rapport du GIEC fait état « d’impacts climatiques plus précoces, rapprochés et graves qu’anticipé par les scientifiques » et que les décideurs n’agissent pas en conséquence, les organisations signataires* appellent à se mobiliser pour une marche climat Look Up le samedi 12 mars à Nantes pour replacer l’urgence climatique au cœur du débat public et médiatique.

Marche climat Look Up nantes 12 mars 14h miroir d'eau
Marche climat Look Up, samedi 12 mars à 14h au miroir d’eau à Nantes

Le nom de la marche n’est pas un hasard. Le message porté par la marche fait écho au film “Don’t Look Up”, dans lequel les alarmes des scientifiques provoquent l’hilarité sur les plateaux de télévision et l’évitement des décideurs, à défaut de réactions appropriées.

Malheureusement, pour les spécialistes du dérèglement climatique, ce déni n’est pas une fiction mais au contraire, une réalité alarmante. Leurs constats implacables sur l’urgence à agir, basés sur des milliers d’études scientifiques, ne donnent lieu à aucune réaction à la hauteur de la part des décideurs. Pour le mouvement climat, il est temps de mettre fin à cette omerta sur le climat. Svitlana Krakovska, scientifique ukrainienne, déplore que le rapport du GIEC allait devoir « être dans les médias en concurrence avec une guerre » [1] à sa sortie.

Au vu de l’urgence climatique, les médias ont le devoir de faire du climat une priorité

À un mois de l’élection présidentielle, les questions climatiques n’ont droit qu’à une place très réduite. D’après une récente étude, elles représentent seulement 2,7% des sujets abordés par les candidats et les médias dans cette période électorale [2]. Sur plus de 9 heures d’antenne lors des débats de leur primaire, Les Républicains n’ont consacré que 16 minutes à la crise climatique et 10 secondes à la biodiversité [3]. 

Pour Nicolas Struve, porte-parole d’Alternatiba Nantes, « toutes les personnes qui ont le devoir de choisir les sujets médiatiques et politiques doivent être tenues pour responsables de l’absence de traitement du climat dans de nombreux médias ». 

En plus du climat, c’est de justice sociale qu’il faut traiter dans les médias et dans les programmes tant les deux sont intimement liés. Pour le collectif Plus jamais ça [4], il n’y aura pas d’emplois sur une planète morte et la préservation de l’environnement ne se fera pas sans justice sociale.

L’urgence climatique n’attendra pas 5 ans de plus

Après un quinquennat perdu pour le climat, les Français veulent que ce thème soit remis au cœur des débats. Dans toutes les enquêtes d’opinion [5], l’environnement est une préoccupation centrale avec le pouvoir d’achat et la santé. 

« Les dommages causés par le dérèglement climatique se font déjà ressentir aujourd’hui. Ce n’est plus une question de générations futures, cela se passe partout et maintenant. Chaque jour compte pour agir. Le 12 mars, nous donnerons à l’urgence climatique la place qu’elle mérite dans le débat public », commente Nicolas Struve.

Levons les yeux, mobilisons-nous lors de la marche Look Up

À Nantes, les organisateurs ont donné rendez-vous samedi 12 mars à 14h au miroir d’eau. Rejoindre l’événement : https://www.facebook.com/events/615943973034807

Déjà 110 marches “Look Up” sont annoncées pour le samedi 12 mars partout en France : https://marcheclimat.fr/12mars/

*Signataires : Alternatiba Nantes, Amis de la Terre Loire-Atlantique, Amnesty International Nantes, Attac 44, UD CGT44, Cimade Nantes, Extinction Rebellion Nantes, FSU 44, GIGNV, Greenpeace Nantes, L214, Ligue des droits de l’homme Nantes, Maison des citoyens du monde (porteur du programme Génération Climat – Pays de Loire), NAPCE, Plus jamais ça 44, Solidaires 44, Together for Earth Nantes, Virage énergie climat Pays de la Loire, Youth for climate Nantes, Zéro Waste Nantes.

[1] Svitlana Krakovska est une scientifique ukrainienne présente le 27 février à la conférence de l’ONU sur le climat (Le Point.fr)

[2] Source : Baromètre UBM Onclusive pour L’Affaire du Siècle

[3] Cf. Pacte du pouvoir de vivre

[4] Le collectif Plus jamais ça regroupe des organisations syndicales et environnementales

[5] Source : sondage IPSOS du Parisien “Dérèglement climatique : une préoccupation majeure pour 47 % des Français”