Philippe Borrel

Philippe Borrel

” La réponse du capitalisme à l’urgence climatique reste uniquement technologique et ne remet jamais en cause ce qui, dans son fonctionnement, contribue pourtant au dérèglement des écosystèmes. Le modèle dominant dénigre même toutes les initiatives qui s’emploient à redonner du sens à notre rapport au temps ou à l’environnement. Mais avec la crise, la classe moyenne réalise que quelque chose cloche. C’est une chance ! En Europe et aux États-Unis, une multitude d’initiatives proposent aujourd’hui de repenser le “vivre ensemble” à l’échelle locale. Un des enjeux majeurs de cette quête d’autonomie va donc concerner la réappropriation des savoirs faire. Et en 2014, Alternatiba contribue à mettre en lumière ces modes de vie pérennes du monde de demain, en essaimant à Nantes ou ailleurs. ”

Philipe Borrel est réalisateur. Diplômé du Centre de Formation des Journalistes en 1990 après un passage par Sciences-po Paris, il a commencé à exercer son premier métier de journaliste reporter d’images en partageant son temps entre La Marche du Siècle, Théopresse et l’agence CAPA jusqu’en 1997. Jeune reporter, il a ainsi aiguisé son regard, passant des ghettos américains au couvre-feu algérien, des cités miséreuses de banlieues universelles à la Bosnie ravagée par la guerre. Depuis vingt ans, il sillonne la planète en privilégiant toujours les histoires les plus humaines réalisant au long cours des reportages diffusés dans les cases magazines d’Arte, de Canal +, de France 3, de France 5 et de France 2. A son actif: L’urgence de ralentir (2014) ; Un monde sans humains? (2012) ; Les insurgés de la terre (2011) ; Un monde sans fous? (2010) ; Alerte dans nos assiettes (2009) ; Prison à domicile (2007) ; Not in Our Name! (2006).

2016-11-10T16:19:23+01:00 septembre 5th, 2014|Les parrains et marraines, Les stands|0 commentaire